UA-10909707-12

Nouvelle téléphonie

Le musée met en place sa nouvelle téléphonie.
Pour nous contacter :
Accueil - Secrétariat : 02 42 88 05 90
Billetterie - Boutique : 02 42 88 05 93
Pour tout savoir, rubrique "Contacts"

> > > Dessins 18e s.

Dessins 18e s.

Le sacrifice de Polyxène

GOUDIN Guillaume

Toulouse, 1740 - ?, 1807

Le sacrifice de Polyxène

Camaïeu de gouache bleue et blanche sur papier blanc

H. 46,4 cm. ; L. 66 cm.

Legs comtesse de Trobriand, 1895

Inv. 1924-301-17

Notice complète

Guillaume Goudin, dessinateur de sujets historiques, enseigne cette discipline à l’Académie royale de peinture et de sculpture à partir de 1786, devenue l’École des Arts après la Révolution. Il dévoile ici tout son talent à travers le rendu maîtrisé de camaïeux de bleu et de blanc.

Cette œuvre, librement inspirée des tragédies grecques et romaines, décrit l’instant précédant le sacrifice de Polyxène, fille du roi Priam, à côté du tombeau de son bien-aimé Achille. Sur les trois marches qui forment une scène de théâtre, la princesse troyenne s’offre avec désespoir au poignard de son bourreau poitrine dénudée, la main sur le cœur, la bouche légèrement ouverte et le regard tendu vers les cieux.

Tandis que l’arrière-plan est envahi par la fumée s’échappant du tombeau, le premier plan est scindé en deux par un fort contraste d’ombres et de lumières. Les deux vieillards plongés dans la pénombre expriment leur deuil avec des gestes pleins de retenue alors que les femmes puissamment éclairées et accompagnées de leurs enfants nus manifestent leur peine avec une gestuelle grandiloquente.