UA-10909707-12

Ouverture le 19 mai

Le musée ouvre au public le 19 mai, dans le respect des mesures sanitaires préconisées par le gouvernement.
La jauge actuelle est fixée à 8m2 par visiteurs, soit 220 personnes sur l'ensemble du site. Visite libre et sans réservation.
Le jardin du musée ferme actuellement à 18h30, puis à 19h à partir du 19 mai.

> > Arts graphiques

Arts graphiques

L'Adoration des Mages

VIGNON Claude

Tours, 1593 - Paris, 1670

L'Adoration des Mages

Pierre noire, fuselain huilé et rehauts de craie blanche

H. 23,1 cm L. 20,9 cm

Acquis en 1997

Inv. 1997-3-1

Notice complète

Par comparaison avec l'ensemble très important des peintures encore existantes de l'artiste, le corpus des dessins apparaît comme étonnamment réduit, mais il semble que Vignon n'ait jamais accordé au dessin un rôle primordial.

Rarissimes sont les études, préparatoires aux tableaux comme celle présentée ici. Pour une toile ou un panneau, Vignon aimait s'exprimer de façon directe et immédiate, en terme de pures couleurs et de rendu pictural.

La présente ébauche cherche, non pas à définir le cadre intellectuel de la représentation, mais au contraire, à suggérer la lumière, le mouvement dans l'espace, et, au fond, à capter l'aspect fugitif et déjà pictural de la scène.

La composition dans son état actuel ne reflète que partiellement l'idée de départ, puisqu'elle a été découpée latéralement. A l'origine, elle devait comporter, sur le côté gauche au moins un autre personnage dont la main et une partie du bras sont encore visibles, et probablement aussi sur la droite la figure de saint Joseph. Rien ne peut pourtant diminuer la qualité et l'intensité de cette image qu'il faudrait rattacher à la production des années 1620, et plus précisément à des tableaux comme La Reine de Saba devant Salomon (musée du Louvre) datée de 1624, ou les Adoration des Mages de Turin, de Roubaix ou de Birmingham. Avec ces œuvres de petits ou moyens formats, qui se caractérisent par des couleurs éclatantes, des mises en page fastueuses et un brio d'écriture digne des meilleurs maîtres de Venise, Vignon réussit à se forger un langage tout à fait original.