UA-10909707-12

Info

Info
COVID-19 Pass sanitaire
En application du décret du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, à compter de mercredi 21 juillet, le pass sanitaire est exigé pour toute personne de 18 ans et plus, afin d'accéder aux équipements culturels et sportifs pouvant accueillir plus de 50 personnes en simultané.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > > 18e siècle

18e siècle

Vénus déplorant Adonis

GIAQUINTO Corrado

Molfetta, 1703 - Naples, 1765

Vénus déplorant Adonis

Huile sur toile

H. 46 cm. ; L. 33,5 cm.

Legs Comtesse de Trobriand, 1895

1924-1-36

Notice complète

Dans la mythologie gréco-romaine, Adonis est un beau jeune homme, aimé de Proserpine et Vénus, qui se disputent ses faveurs. Pour contenter les deux déesses, Jupiter décide qu’il passera l’automne et l’hiver avec la reine des morts et le printemps et l’été avec la déesse de l’amour. Mais Adonis est un jour mortellement blessé par le sanglier qu’il chassait. Découvrant son corps, Vénus pleure la mort de son amant. Ses larmes tombant sur le sang d’Adonis donnent naissance à une fleur portant son nom, l’Adonis-goutte-de-sang.

L’épisode, raconté dans les Métamorphoses d’Ovide, met en scène le mystère de la végétation, alternativement enfouie sous terre puis s’épanouissant à la surface. Adonis, transformé en fleur, montre également que dans la mythologie gréco-romaine la mort n’est souvent qu’un passage conduisant à une renaissance sous une nouvelle forme.