UA-10909707-12

> > Actu et événements

Actu et événements

Suivez nos actualités
sur les réseaux sociaux !

Programme Avril-Juin 2022

Le programme trimestriel est à découvrir et à télécharger ICI

Actualités

ACTUALITÉ
EXPOSITION

UNE HEURE / UNE ŒUVRE

ÉVÉNEMENTS

COURS D’HISTOIRE DE L’ART

JEUNE PUBLIC > 3-11 ANS / 12-15 ANS

VISITES ET STAGES

Collections en découverte. Le Paysage

Tous les samedis jusqu'au 2 juillet, 14h30

ActualitéNous vous proposons une promenade au cœur du Paysage, du 17ᵉ siècle à l’art contemporain. Le paysage est un genre apprécié des artistes, mais aussi du public et des critiques d’art, de plus en plus sensibles au cours des siècles aux attraits de la nature…
La peinture de paysage naît assez tardivement en tant que genre à part entière. Durant la Renaissance, le paysage n’est qu’un décor au sein duquel se déroule une scène historique ou mythologique. La classification rigoureuse des genres date du 17ᵉ siècle. En France, l’Académie royale de peinture et de sculpture distingue alors la peinture historique, religieuse ou mythologique, le portrait, le paysage, la nature morte et la scène de genre.
Il faut attendre le 19ᵉ siècle pour que le paysage s’affirme comme un genre pictural dominant. Au paysage réaliste des peintres anglais ou des français de l’École de Barbizon succédera le paysage impressionniste.

Partant de Vue des cascatelles de Tivoli et du Temple de la Sibylle, peint par Jean-François Hue en 1786, aux accents pré-romantiques, cette visite aborde également les paysages orientalistes autour de Delacroix, l’impressionnisme de Claude Monet et ses suiveurs, l’abstraction d’Olivier Debré pour terminer avec une plongée dans la création contemporaine avec les oeuvres récemment déposées par le Centre national des arts plastiques.


8 € / 4 € / Gratuit.

L’art du vitrail en Val de Loire à la Renaissance

Conférence Une heure / Une oeuvre > Samedi 21 mai, 16h


ActualitéLes panneaux de Saint Jean l’Évangéliste et de la Vierge à l’Enfant, conservés dans les collections du musée des Beaux-arts de Tours, témoignent de l’importance de la peinture sur verre dans le Val de Loire à la fin du Moyen Âge et au début de la Renaissance. Les nombreuses verrières des 15ᵉ et 16ᵉ siècles encore conservées dans la région ont été créées dans le sillage de grands peintres du temps tels que Fouquet, Bourdichon ou Poyer, ou plus tard Jean Lecuyer et Jean Cousin. En s’appuyant sur les résultats des recherches menées au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours dans le cadre du projet de recherche VITRAIL (APR-IA 2019-2022), cette conférence est une invitation à s’approcher au plus près de cette éclatante peinture monumentale afin d’en découvrir les inventions de composition, les effets de virtuosité technique et les variations de styles.

Par Marion Boudon-Machuel, professeure en histoire de l’art moderne, directrice de l’UFR-CESR, co-directrice du département et des Masters d’histoire de l’art de l’Université de Tours et Pascale Charron, maîtresse de conférences en histoire de l’art médiéval, co-directrice du département et des Masters d’histoire de l’art de l’Université de Tours.

8 € / 4 € / Gratuit. Nombre de places limité.
Sur réservation : mba-reservation@ville-tours.fr

Les Dessous du musée

Dimanche 22 mai. Visite à 11h, 14h30, 15h30 et 16h30

Nombre de places limité à 15 personnes.
2 €. Résa conseillée : mba-reservation@ville-tours.fr

ActualitéPartez à la rencotre des gallo-romains, des Turons, et découvrez les histoires "secrètes" du musée, son souterrain et ses multiples mystères.

Le musée, ancien Palais des Archevêques est construit sur le rempart gallo-romain et abrite en ses souterrains la plus belle inscription latines à la gloire des Turons.

La muraille construite sur une trentaine d’année fut vraisemblablement achevée au milieu du 4e siècle. Le mur d'enceinte atteignait 1245 m de long, encerclant une superficie 9 hectares. Une série de tours, dont le musée conserve une tour d’angle (à l’origine elle pouvait atteindre les 30 m. avec son couvrement) renforçaient régulièrement le rempart en partie construit avec des matériaux de récupération (colonnes, entablements, fragments sculptés...).

La partie est de l’enceinte, formée par l’ancien amphithéâtre (1er s.), est visible au niveau des terrasses du jardin du musée. Le rempart gallo-romain est partiellement inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1927.

Sous la partie Ouest du rempart se situe le souterrain du musée. Il fut certainement mis en chantier par les chanoines de la cathédrale pour récupérer des matériaux, mais surtout pour stocker de la nourriture. Cave, réserve, le souterrain fut aussi cachot, afin de mettre au frais quelques personnages indélicats... Pour connaître la suite... suivez le guide !

cours d'histoire de l'art

> Lundi 30 mai, 19h. Enseigner l’art ? Vie et mort du Prix de Rome

Actualités MBATours / Cliché E. GarinConsécration ultime du cursus académique de l’École des Beaux-arts, le Prix de Rome ouvre pour l’heureux lauréat les portes de la Villa Médicis à Rome où il est accueilli aux frais de l’Académie des Beaux-arts pendant cinq ans.
Les débats autour de la qualité des oeuvres distinguées et du profil des jeunes artistes lauréats font couler toujours plus d’encre au fur et à mesure des décennies. La fin du 19ᵉ siècle voit la remise en cause complète de cette distinction qui se transformera au début du 20ᵉ siècle pour être mise à bas en 1968 lors de la chute du système académique des Beaux-arts.
Pour les chanceux qui séjournent à Rome, ces années d’études doivent permettre aux jeunes artistes de devenir des artistes accomplis, rompus aux modèles du passé, de l’Antiquité et de la Renaissance. Leur destin de lauréats du Prix de Rome doit normalement les mener à devenir des défenseurs de la peinture et de la sculpture historiques, mais les aspirations de ces jeunes artistes ne les porteront pas toujours dans la voie choisie par l’Académie. Les dissidences et tentatives d’échapper au système réformeront tout au long du 19ᵉ siècle l’esthétique académique.
Par Hélène Jagot, conservatrice, directrice des Musées-Château de Tours


8 € / 4 € / Gratuit. Nombre de places limité
Sur réservation : mba-reservation@ville-tours.fr

Dimanche de gratuité

Dimanche 5 juin

ActualitéChaque premier dimanche du musée l’entrée au musée est gratuite. L’occasion de découvrir ou redécouvrir l’ancien Palais des Archevêques (4ᵉ - 18ᵉ s.) et les collection du musée, peinture, sculpture, dessin, mobilier, objet d’art, de l’Antiquité à nos jours.
Visites libres et visites-flash au choix.

Visites-flash
11h et 14h30 : La Renaissance en Europe OU L’art au temps de Louis XV
15h30 et 16h30 : Art contemporain OU Romantisme / Orientalisme

A voir également : Après le raccrochage des salles sur le paysage et la peinture de Salon à la fin du 19ᵉ siècle, ainsi que l’installation de nouvelles œuvres dans la salle Art Déco, le 2ᵉ étage continue sa transformation avec l’installation d’une salle consacrée à l’artiste et son atelier au 19ᵉ siècle et d’une réouverture de la salle contemporaine dédiée à la Nouvelle École de Paris avec des nouveaux dépôts du Centre national des arts plastiques d’œuvres de Lalan, Tal-Coat, Arpad Senes, Shafic Abboud, Marta Pan…
Le 1er étage est également concerné par ces mouvements autour des collections. La salle franco-flamande devient un espace consacré au 16ᵉ siècle européen, prolongé par une salle sur la peinture française du 17ᵉ siècle, en lieu et place de la salle Richelieu. Quant à la salle Foulon de Vaulx, elle s’est refaite une beauté pour mieux mettre en valeur les beaux portraits de Melle Sallé par Van Loo, de Melle Prévost par Raoux et de Mlle Rosalie Duthé par Perin-Salbreux.
Par ailleurs, le musée des Beaux-arts de Tours a la chance d’accueillir des œuvres du musée des Beaux-arts de Valenciennes fermé pour travaux de rénovation. Les visiteurs auront donc le plaisir de découvrir des œuvres de Jean-Baptiste Pater, Michel Barthélémy Ollivier, Jean-Baptiste Carpeaux, Adrienne Grandpierre-Deverzy, Edgar Degas ou encore Natalia Gontcharova.

Le musée fait peau neuve

ActualitésDepuis quelques mois, l’équipe du musée s’investit dans une refonte du parcours de visite, accompagnée de travaux de peinture et d’éclairage.
Après le raccrochage des salles sur le paysage et la peinture de Salon à la fin du 19ᵉ siècle, ainsi que l’installation de nouvelles œuvres dans la salle Art Déco, le 2ᵉ étage continue sa transformation avec l’installation d’une salle consacrée à l’artiste et son atelier au 19ᵉ siècle et d’une réouverture de la salle contemporaine dédiée à la Nouvelle École de Paris avec de nouveaux dépôts du Centre national des arts plastiques d’œuvres de Lalan, Tal-Coat, Arpad Senes, Shafic Abboud, Marta Pan…
Actualités Tours, musée des Beaux-Arts, cliché Eric Garin,Le 1er étage est également concerné par ces mouvements autour des collections. La salle franco-flamande devient un espace consacré au 16ᵉ siècle européen, prolongé par une salle sur la peinture française du 17ᵉ siècle, en lieu et place de la salle Richelieu.

La salle dite « Foulon de Vaulx », dédiée au théâtre, à l’Opéra et à la danse, aux XVIIe et XVIIIe siècle reprend des couleurs, grâce à une nouvelle peinture appliquée sur les murs et un nouvel éclairage. Venez redécouvrir les grands portraits de danseuses, Melle Sallé par Van Loo, Melle Prévost par Raoux et Mlle Rosalie Duthé par Perin-Salbreux, dans ce nouvel écrin. La teinte de la salle, en lien avec l’esprit rococo, était aussi l’une des couleurs favorites de la marquise de Pompadour. Une œuvre contemporaine de l’artiste coréen Joon Sung-Bae, conçue à partir du portrait de Melle Sallé, est aussi à découvrir à cette occasion !
Par ailleurs, le musée des Beaux-arts de Tours a la chance d’accueillir des œuvres du musée des Beaux-arts de Valenciennes fermé pour travaux de rénovation. Les visiteurs auront donc le plaisir de découvrir au cours des prochains mois des œuvres de Jean-Baptiste Pater, Michel Barthélémy Ollivier, Jean-Baptiste Carpeaux, Adrienne Grandpierre-Deverzy, Edgar Degas ou encore Natalia Gontcharova.

Petit meurtre et monstre sacré

JEU

ActualitéVous avez 12 ans ou plus ? Voici votre mission, si vous l’acceptez : Vous venez d’arriver au musée où une guide est retrouvée inerte, au pied du Cèdre du Liban dans le jardin du musée. Vous pensez à un assassinat, l’auteur du crime se cache peut-être dans le musée. Vous rencontrerez les suspects, assurez-vous qu’ils aient un alibi. Soyez attentifs, ils vous donneront probablement des indices intéressants.

Pour mener à bien votre enquête, des cartels sont installés près de chacun des suspects. Après les avoir interrogés, il faut résoudre l’énigme qui vous mène au suspect suivant. Vous avez 1h pour résoudre cette affaire !

Toutes les actualités

4 résultats sur 4
  • Cours d'histoire de l'art

    Cours d'histoire de l'art

    18/05/2022

    Accessibles à tous, ces cours proposent de retracer l’histoire de l’enseignement des arts, entre respect des règles et quête de liberté et d’originalité

    • Cours d'histoire de l'art
    • Tout public
    • Peinture
    • Actualité
    • Histoire
  • Une heure / Une oeuvre : L’art du vitrail en Val de Loire  à la Renaissance

    Une heure / Une oeuvre : L’art du vitrail en Val de Loire à la Renaissance

    16/05/2022

    Découvrez lors de cette cohérence tout l'art du vitrail dans le Val de Loire à la fin du Moyen-âge et au début de la renaissance

    • Conférence
    • Renaissance
    • Vitrail
    • Tout public
  • Collections en découverte. Le Paysage

    Collections en découverte. Le Paysage

    27/04/2022

    Nous vous proposons une promenade au cœur du Paysage, du 17ᵉ siècle à l’art contemporain.

    • Actualité
    • Visite commentée
    • Paysage
    • Nature
    • Peinture
    • Tout public
  • Le musée fait peau neuve

    Le musée fait peau neuve

    26/04/2022

    Le musée se métamorphose par une série de réaménagements et de nouveaux accrochages.