UA-10909707-12

COVID-19 Pass sanitaire

En application du décret n°2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, depuis le mardi 10 août pour tous les musées de la Ville de Tours un pass sanitaire est exigé pour les personnes de 18 ans et plus. Depuis le 30 septembre 2021, le pass sanitaire est également obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans. Le contrôle du pass sanitaire sera effectué dans les mêmes conditions que pour les personnes majeures. Le port du masque reste actuellement obligatoire.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > > 17e France

17e France

Sainte Famille (1686)

BLANCHARD Gabriel

Paris, 1630 - Paris, 1704

Sainte Famille (1686)

Huile sur toile

H. 226 cm. ; L. 226

Dépôt de l'Etat, 1803, transfert de propriété de l'Etat à la Ville de Tours, 2010

Inv. 1803-1-6

Notice complète

Fils de Jacques Blanchard (1600-1638) "le Titien français" dont le musée de Tours possède un Saint Antoine tableau de chevalet des années 1630, Gabriel Blanchard est reçu à l'Académie en 1663 puis sera constamment sollicité pour les grands chantiers royaux à Versailles, au Trianon, aux Tuileries pour la décoration des plafonds aux côtés de Le Brun, La Fosse, Corneille.... Il consacre également une grande partie de sa brillante carrière à la peinture religieuse, il exécute notamment en 1686, cette Sainte Famille pour le revers du maître-autel de l'église Notre-Dame de Versailles construite par Jules Hardouin Mansart entre 1684 et 1686. Au recto était présentée l'Assomption de la Vierge de Michel II Corneille. Deux autres tableaux de Blanchard, l'Annonciation et la Nativité, saisis à la Révolution, aujourd'hui disparus, formaient la prédelle.

Le caractère monumental de cette composition au coloris riche, lumineux et raffiné, la priorité accordée aux figures, en font une des œuvres les plus réussies de cet artiste représentant de l'art classique versaillais de la fin du 17e siècle.

Cette peinture laisse percevoir le goût de Blanchard oscillant entre Raphaël et la peinture flamande. En 1685, soit un an avant l'exécution de la Sainte Famille, le peintre, également garde des tableaux du Cabinet du Roi, avait fait acheter à Louis XIV la Vierge aux donateurs de Van Dyck (musée du Louvre) à qui il emprunte le groupe de la Vierge et l'Enfant.

Tours MBA, cliché Marc Jeanneteau