UA-10909707-12

COVID-19 Pass sanitaire

En application du décret n°2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, depuis le mardi 10 août pour tous les musées de la Ville de Tours un pass sanitaire est exigé pour les personnes de 18 ans et plus. Depuis le 30 septembre 2021, le pass sanitaire est également obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans. Le contrôle du pass sanitaire sera effectué dans les mêmes conditions que pour les personnes majeures. Le port du masque reste actuellement obligatoire.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > > 17e France

17e France

Portrait de Victor Le Bouthillier (1650)

CHAMPAIGNE Philippe de

Bruxelles, 1602 - Paris, 1674

Portrait de Victor Le Bouthillier (1650)

Huile sur toile

H. 80 cm. ; L. 70 cm.

Don des Amis de la Bibliothèque et du Musée des Beaux-Arts de Tours, 1996

Inv. 1996-2-1

Notice complète

Victor Le Bouthillier (1596-1670) appartient à l'une des plus grandes familles parisiennes du règne de Louis XIII. Son père, Denis le Bouthillier exerçait la charge d'avocat général au Parlement de Paris et son frère Claude fut Trésorier des Ordres du Roi. C'est pour ce dernier que Philippe de Champaigne, apprécié et protégé de la famille Le Bouthillier, peint la Présentation au Temple (musée des Beaux-Arts de Dijon).

Premier aumônier de Gaston d'Orléans en 1636, Victor Le Bouthillier est promu archevêque de Tours en 1641 et succède à Bertrand d'Eschaux. Il conserve cette fonction jusqu'à sa mort en 1670 et consacre une partie de ses activités à l'embellissement de son palais devenu musée des Beaux-Arts en 1910. Les Tourangeaux lui doivent, entre-autre, la création d'un jardin agrémenté de citronniers et d'orangers et l'agrandissement des terrasses.

Ce tableau a été peint pendant la régence d'Anne d'Autriche. Champaigne qui a alors perdu ses deux grands commanditaires, Louis XIII et Richelieu, travaille pour une clientèle privée et exécute de nombreux portraits en buste et de trois-quarts. La sobriété de la mise en page, la gamme chromatique volontairement restreinte à des gris-vert, le faible éclairage réservent tout le raffinement de ce portrait à l'expression du visage. En 1651, le tableau sera gravé par Robert Nanteuil.

Tours MBA, cliché Marc Jeanneteau