UA-10909707-12

COVID-19 Pass sanitaire

En application du décret n°2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, depuis le mardi 10 août pour tous les musées de la Ville de Tours un pass sanitaire est exigé pour les personnes de 18 ans et plus. Depuis le 30 septembre 2021, le pass sanitaire est également obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans. Le contrôle du pass sanitaire sera effectué dans les mêmes conditions que pour les personnes majeures. Le port du masque reste actuellement obligatoire.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > > 17e France

17e France

Présentation de l'Enfant Jésus au Temple (1643)

FRANÇOIS Simon

Tours, 1606 - Paris, 1671

Présentation de l'Enfant Jésus au Temple (1643)

Huile sur toile

H. 298,5 cm. ; L. 199 cm.

Acquis sur le marché de l'art, Paris, 1964

Inv. 1964-1-1

Notice complète

Cette Présentation au Temple de Simon Françoys, signée et datée de 1643, conservée dans son encadrement d'époque,provient probablement de de l'Institution des Pères de l'Oratoire à Paris. Suite aux mouvements révolutionnaireo n peut envisager que c'est au début du 19e siècle qu'il parvint à Étréchy, après avoir été, comme tant d'autres œuvres d'origine parisienne, vendu ou légué à une église des environs de la capitaleornait, depuis une date indéterminée, l'église d'Étréchy près d'Étampes. Ce tableau de maître-autel est ensuite vendu par le curé de la commune. Ce dernier alla même jusqu'à se féliciter de s'être débarrassé de "cette saloperie de retable du XVIIe siècle" (sic). (Propos rapportés par Boris Lossky, conservateur du musée de Touors de 1947 à 1965, dans une lettre du 20 mai 1964, conservée au musée dans le dossier d'œuvre.

Ce retable est déposé dans la chapelle Saint-Michel (ancienne chapelle des Ursulines),