UA-10909707-12

Info

Info
COVID-19 Pass sanitaire
En application du décret n°2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, depuis le mardi 10 août pour tous les musées de la Ville de Tours un pass sanitaire est exigé pour les personnes de 18 ans et plus. Depuis le 30 septembre 2021, le pass sanitaire est également obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans. Le contrôle du pass sanitaire sera effectué dans les mêmes conditions que pour les personnes majeures. Le port du masque reste actuellement obligatoire.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > Mobilier et objets d'art

Mobilier et objets d'art

Crosse pastorale

Anonyme, France

1210-1230

Crosse pastorale

Cuivre doré et émaillé

H. 0,295 cm L. 0,122 cm P. 0,081 cm

2015

2015-3-1

Notice complète

Cette crosse d’une exceptionnelle qualité a été offerte au musée en 2015 par un particulier. Découverte à proximité de l’Abbaye de Cormery, elle est à rattacher à la production limousine d’émaux champlevés et présente un magnifique décor de lions et de reptiles en cuivre doré et émaillé. Elle est constituée de trois parties : la douille cylindrique, ornée d’un motif floral et végétal émaillé, est flanquée de trois reptiles en cuivre doré dont la queue se termine en volute. En forme de boule aplatie, le nœud se divise en deux hémisphères sur lesquelles se détache une frise de lions ajourée et en haut-relief. Le crosseron présente un motif d’écailles émaillées et se termine par un serpent mordant la queue d’un lion qui tourne la tête vers celle du serpent en signe d’affrontement.

En 2016, la crosse pastorale a été confiée à Annie Volka, Restauratrice du patrimoine. Cet objet d’art, enfoui durant plusieurs siècles, présentait de nombreuses altérations : concrétions et corrosions, cassures et déformations, altérations de la dorure et des émaux. La restauration a consisté à nettoyer et stabiliser les surfaces, à refixer certains éléments et à combler quelques lacunes. Ce travail a permis de rendre son éclat à cette remarquable crosse.


avant / après intervention