UA-10909707-12

Info

Info
COVID-19 Pass sanitaire
En application du décret du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, à compter de mercredi 21 juillet, le pass sanitaire est exigé pour toute personne de 18 ans et plus, afin d'accéder aux équipements culturels et sportifs pouvant accueillir plus de 50 personnes en simultané.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > Arts graphiques

Arts graphiques

Étude de trois personnages, 1832

DELACROIX Eugène

Charenton, 1798 - Paris, 1863

Étude de trois personnages, 1832

Crayon graphite et aquarelle sur papier

H. 11,3 cm L. 7,4 cm

Don des petits-enfants de Claude Roger-Marx en 1998

Inv. 1998-5-1

Notice complète

Accompagnant en 1832 une mission diplomatique chargée par le roi Louis-Philippe de conclure des accords avec le sultan du Maroc, Eugène Delacroix va connaître dans « ce pays bien nouveau et abondant en pittoresque » des émotions si intenses qu’elles bouleverseront profondément sa vision artistique. Conscient que ce qu’il voit doit être consigné au plus près de la réalité, il dessine, et lorsqu’il pense que le croquis ne suffira peut-être pas à conserver avec le souvenir de la chose vue, il prend des notes, griffonne quelques mots à la hâte.

De retour à Paris, Delacroix n’aura de cesse de puiser dans cette documentation d’une richesse exceptionnelle pour créer de nouvelles compositions. C’est précisément le cas pour ce dessin exécuté au cour du voyage et représentant trois personnages, dont un jeune Juif repris seize ans plus tard dans le tableau Comédiens ou bouffons arabes. Présenté au Salon en 1848, il est acheté par l’État la même année pour le musée de Tours.

Vu de dos, de trois quarts, le profil du visage très légèrement tourné vers nous, le jeune garçon est vêtu du sarouel et d’une tunique ceinturée par une large bande de tissu. Coiffé du bonnet traditionnel, il porte une sacoche en bandoulière. D’un geste rapide et sûr, l’artiste a dessiné la position et le costume du jeune homme. En quelques coups de crayon tout est déjà noté, permettant seize ans plus tard à Delacroix d’utiliser ce croquis en modifiant uniquement la couleur qu’il avait indiquée pour la tunique.