UA-10909707-12

Info

Info
COVID-19 Pass sanitaire
En application du décret n°2021-1059 du 7 août 2021 modifiant le décret n°2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, depuis le mardi 10 août pour tous les musées de la Ville de Tours un pass sanitaire est exigé pour les personnes de 18 ans et plus. Depuis le 30 septembre 2021, le pass sanitaire est également obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans. Le contrôle du pass sanitaire sera effectué dans les mêmes conditions que pour les personnes majeures. Le port du masque reste actuellement obligatoire.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > > 18e siècle

18e siècle

Portrait d'homme

TOCQUE Louis

Paris, 1696 - Paris, 1772

Portrait d'homme

Huile sur toile

82 x 63 cm.

Fonds de la récupération artistique (M.N.R. 65) ; envoi de la direction des Musées de France à titre d’échange de dépôt, 1952

Inv. : D. 1953-2-8

Notice complète

La gamme chromatique douce et subtile de ce tableau travaillé dans un bel accord de bleu gris s’accorde à merveille avec la calme sérénité du visage de l’homme portraituré. Cette manière presque duveteuse se retrouve sur de nombreux portraits de Louis Tocqué, notamment sur celui de Louis Gabriel de Bourbon âgé de quatre ans (Amiens, musée de Picardie). Dans la préface de l’ouvrage qu’Arnaud Doria a consacré à Tocqué, Georges Wildenstein note que l’artiste « peignait avec des pâtes si chargées de blanc que certains de ses personnages en gardent un aspect un peu crayeux et que ses ombres sont plus bleutées que chaudes». Aux accents majeurs offerts par le velours rouge et les empâtements qui donnent un léger relief aux broderies d’or et aux dentelles, s’opposent des passages doucement assourdis. On peut souligner cependant que si l’exécution est brillante pour la représentation du costume elle se révèle plus maladroite, plus lourde pour celle du visage et de la perruque.

Le haut du corps du modèle est positionné légèrement de trois-quart, mais le visage est tourné face à nous. Cette mise en page frontale et franche est commune à de nombreux portraits d’homme peints par Louis Tocqué en particulier le Portrait de Doyen (Dijon, musée des Beaux-Arts). L’œuvre conservée à Tours peut être rapprochée de plusieurs portraits de l’artiste mais c’est probablement avec celui du Marquis de Croissy qu’elle offre le plus de parenté.

Texte extrait du catalogue raisonné Peintures françaises du XVIIIe s. Musée des Beaux-Arts de Tours / Château d'Azay-le-Ferron, par Sophie Join-Lambert

Silvana Editoriale, 2008