UA-10909707-12

Info

Info
COVID-19 Pass sanitaire
En application du décret du 19 juillet 2021 modifiant le décret n° 2021-699 du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire, à compter de mercredi 21 juillet, le pass sanitaire est exigé pour toute personne de 18 ans et plus, afin d'accéder aux équipements culturels et sportifs pouvant accueillir plus de 50 personnes en simultané.

Le muséum d’Histoire Naturelle, le musée des Beaux-arts, le musée du Compagnonnage et le Château de Tours sont concernés par cette mesure.
Nos équipes mettent tout en œuvre pour faciliter et fluidifier votre accueil. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération lors des contrôles à l’entrée des établissements.

> > > 19e siècle

19e siècle

Portrait d'Honoré de Balzac

BOULANGER Louis Candide

Vercelli, 1806 - Dijon, 1867

Portrait d'Honoré de Balzac

Huile sur toile

H. 61 cm. ; l. 50,5 cm.

Acquis par Mme Demogé-Lucas pour le musée de Tours, dépôt de la Direction des Musées de France,

Inv. D 1963-2-1

Notice complète

En 1836, Evelyne Hanska, amie et future femme de Balzac, commande à Louis Boulanger le portrait de l'écrivain dont le musée de Tours conserve l'esquisse. La version définitive, envoyée par Madame Hanska dans sa propriété ukrainienne, semble avoir disparu depuis.

Le peintre est un solide portraitiste, familier des milieux littéraires, proche de Victor Hugo et d'Alexandre Dumas. Lors de sa présentation au Salon de 1837, la critique souligne la force de l'œuvre et le caractère volontaire, emphatique et sensuel du personnage tel que le décrit l'artiste.

La posture statique du modèle, dont les bras croisés soulignent l'aspect déterminé, contraste avec l'impression d'énergie contenue suggérée par le regard brillant et décidé, par la chevelure en désordre, accentuée par la technique picturale rapide et libre propre à l'esquisse tandis que la robe de bure, adoptée par Balzac après une visite aux moines chartreux, dénote un goût affirmé pour le travestissement.

L'harmonie des teintes chaudes révèle les références tant hollandaises qu'espagnoles auxquelles puisent les artistes de l'époque. Par tous ces caractères, l'œuvre s'inscrit de manière magistrale dans le courant romantique et reste une des effigies les plus célèbres du grand écrivain.

© MBA Tours, cliché Patrick Boyer