UA-10909707-12

PLAN CANICULE

Le musée est ouvert en continu de 9h à 16h30
The museum is open continuously from 9 a.m. to 4:30 p.m.

Dernière entrée > 15h45
Last entry > 3:45 p.m.

Fermeture du 2e étage
2nd floor closing

Gratuité appliquée / Free of charge

> > > 19e siècle

19e siècle

Chambre mortuaire de Gambetta, d'après Jean-Charles Cazin

CORDIER G.

19e siècle

Chambre mortuaire de Gambetta, d'après Jean-Charles Cazin

Huile sur toile

L. 37 cm. ; L. 45,7 cm.

Acquis chez Alex Toupey, antiquaire à Paris, 1925

Inv. 1925-1-2

Notice complète

Membre du gouvernement de la Défense nationale en 1870 puis chef de l'opposition, Léon Gambetta est l'une des personnalités politiques les plus importantes des premières années de la IIIe République. Sa mort, à son domicile à Sèvres, le 31 décembre 1882, crée une vive émotion chez le peuple français.

Comme il est d’usage à l’époque lors du décès d’un « grand homme », artistes et photographes se succèdent pour garder un souvenir de la chambre du défunt. Proche de Gambetta, le peintre Jean-Charles Cazin immortalise ainsi la chambre, après la levée du corps. Le lit défait, la couronne au sol et le drapeau couché, parlent du vide, du deuil et de l’abandon et sont peut-être plus éloquents qu’une représentation du cadavre.

L’œuvre de Cazin, aujourd’hui au Musée d’Orsay, produisit une forte impression sur le public et fut achetée par l’Etat pour le musée du Luxembourg. Elle fut copiée par Cordier aux mêmes dimensions.