UA-10909707-12

> > Actu et événements

Actu et événements

Suivez nos actualités
sur les réseaux sociaux !

AVRIL - JUIN 2024

ActualitéLe programme Avril - Juin 2024 est désormais disponible et téléchargeable ICI

ActualitéLe Sceptre & la Quenouille. Être femme entre Moyen Âge et Renaissance
8 mars > 17 juin 2024
Cette exposition exceptionnelle consacrée aux femmes entre la fin du Moyen Âge et la Renaissance, en France et en Europe du Nord, met en lumière la place, le rôle et l’image des femmes dans la société des 15ᵉ et 16ᵉ siècles. Le propos s’appuie sur les nombreuses avancées historiques des dernières décennies.
Plus d’une centaine d’oeuvres majeures - peintures, sculptures, manuscrits, estampes, objets du quotidien - issues des plus grands musées, sont rassemblées pour l’occasion.
Toutes les femmes trouvent leur place au coeur du parcours : princesses, nobles et bourgeoises, commerçantes et paysannes, riches et pauvres, heureuses et malheureuses, au pouvoir ou au travail, épouses ou veuves, réelles ou imaginaires.
Cette exposition remet en cause les clichés et les idées reçues. Elle propose un regard nouveau sur les femmes des époques médiévale et moderne, abordées dans toute leur profondeur, et offre une remise en perspective historique à un enjeu majeur de nos sociétés contemporaines.

Ainsi, plus de dix ans après l’exposition Tours 1500. Capitale des arts, le musée des Beaux-arts renoue avec cette période fondamentale qu’est la Renaissance pour l’histoire de la ville et de sa région.

L’exposition bénéficie du soutien des plus grandes institutions patrimoniales françaises : Le musée national du Moyen Âge - thermes de Cluny, le château de Versailles ; mais aussi, notamment, les châteaux de Saumur et Langeais, les musées de Dijon, Grenoble, Lille, Orléans, Reims, Rennes ou Valenciennes, ont également confié au musée des Beaux-arts de Tours des oeuvres d’exception.

Visites commentées : Samedi 18 mai et samedi 25 mai à 11h et 14h30. / Samedi 1er, samedi 8 et samedi 15 juin à 14h30. Attention ! Nombre de place limité à 25 personnes

Actualité

ActualitéDes Lycéens et des Œuvres : En Bleu

> Mercredi 22 mai, 15h - 17h

Durant cet après-midi, les élèves de la classe de 2nde option histoire des arts du lycée Choiseul de Tours vous présentent une sélection d’une dizaine d’oeuvres de la collection permanente ayant, comme fil conducteur, la couleur Bleue.
Couleur d’apparat et de prestige, parfois sur le drapé de néréides marines ou plus souvent dans l’azur des ciels, dans les reflets liquides impressionnistes ou de la Loire, le bleu résonne dans les oeuvres du musée. Venez découvrir et encourager le travail de restitution des lycéens-médiateurs.

-d’après Gimignani (Pistoia, 1611 - Rome, 1681) – l’Evanouissement d’Esther, vers 1630 - 1650 (Huile sur toile (97,7 x 122 cm)

- Nicolas de Largillierre (Paris, 1656 – Paris, 1746) – Portrait de Monsieur Roze-Moussard, 1697 (Huile sur toile, 81 x 65 cm, ovale)

- Sébastien II Le Clerc ( Paris, 1676 - Paris, 1763) – Leucothée recueillie par les Néréides, vers 1710 (Huile sur toile, 98 x 130 cm)

- François Lemoyne (Paris, 1688 - Paris, 1737) – Pygmalion voyant sa statue s’animer, 1729 (Huile sur toile, 212 x 168 cm)

- Jean-Pierre-Louis-Laurent Houël (Rouen, 1735 - Paris, 1813) – Vue de Paradis, 1769 (Huile sur toile, 85 x 161)

- Joseph Parrocel (Brignoles, 1646 - Paris, 1704) – La Foire de Bezons, vers 1700 - 1704 (Huile sur toile, 158 x 204 cm)

- Eugène Delacroix (Charenton-Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863) – Comédiens ou Bouffons arabes, 1847 (Huile sur toile, 96 x 103 cm.)

- Edouard Debat-Ponsan (Toulouse, 1847 – Paris, 1913) – Avant le Bal, vers 1886 (Huile sur toile, 87 x 65,5 cm)

- Claude Monet (Paris, 1840 - Giverny, 1926) – Un Bras de Seine près de Vétheuil, 1878 (Huile sur toile, 57,5 x 72 cm)

- Olivier Debré (Paris, 1920 – Paris, 1999) – Longue traversée gris bleu de Loire à la tache verte, 1976 (Huile sur toile, 181 x 250 cm)

Sans réservation. 8,40 € / 4,20 € / Gratuit

ActualitéLes femmes dans la bande dessinée médiévalisante ou historique
> Samedi 25 mai, 15h. Bibliothèque Municipale

Une table-ronde en partenariat avec la Bibliothèque municipale de Tours donne la parole à des intervenants de disciplines très variées. Ils portent un regard éclairant sur les femmes dans la bande dessinée historique.
Avec Anna Denis, doctorante sur l’image de la femme dans la BD médiévalisante, université Paris-Est Créteil
Claire Bouilhac, autrice de bande dessinée et illustratrice,
Laurent Vissière, professeur d’histoire médiévale. Université d’Angers


Bibliothèque Municipale
Gratuit / Sans réservation. Nombre de places limité

ActualitéLe Ballet des Dames – Spectacle de danse Renaissance

> Samedi 25 mai, 20h30. Espace Joséphine Baker – Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours


Robin Joly, danseur, musicien et enseignant spécialisé dans l’art ménétrier de l’époque Renaissance au Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours inaugure avec ses élèves Le Ballet des Dames. Le spectacle se concentre sur des musiques et des danses du temps de Marie de Médicis et décline des chorégraphies dont le titre se réfère aux femmes ou dont les descriptions de danses impliquent les femmes.
Le ballet, forme de spectacle dansé, est apparu au 16ᵉ siècle en Europe occidental. François 1er fait venir de nombreux maîtres à danser italiens pour éduquer la noblesse et les courtisans à l’art de la danse. Le développement de la danse à la cour des rois de France est avant tout un acte politique. Les rôles titres étaient exclusivement assurés par les nobles eux-mêmes. Les livrets ont pour sujet la mythologie. Jusqu’en 1572, date de la création du Ballet comique de la Reine considéré comme le premier ballet de cour, on peut qualifier les ballets d’humanistes ; ce sont des divertissements, davantage sous forme de mascarade. Puis, pour ces ballets de cour qui s’installent dans un néoclassicisme et académisme français, ils sont plutôt allégoriques & politiques ; ce sont des danses géométriques.

GRATUIT
Retrouvez l’intégralité du programme ICI
Sans réservation, dans la limite des places disponibles

ActualitéLes Dessous du musée COMPLET ! Prochaine date le dimanche 16 juin
> Dimanche 26 mai
11h, 14h30, 15h30, 16h30. Visite du souterrain et des vestiges gallo-romains


Le musée des Beaux-arts de Tours est installé dans un bâtiment historique d’une qualité exceptionnelle. Le site est d’une importance capitale pour l’histoire de l’antique Caesarodunum ; le musée, ancien Palais des Archevêques est construit sur le rempart gallo-romain et abrite en ses souterrains la plus belle inscription lapidaire à la gloire des Turons. «CIVITAS TURONORUM LIBERA», la cité libre des Turons.
La muraille construite sur une trentaine d’année fut achevée au milieu du 4ᵉ siècle. Une série de tours, dont le musée conserve une tour d’angle, renforçaient régulièrement le rempart en partie construit avec des matériaux de récupération, provenant d’édifices publics et temples du 2ᵉ siècle (colonnes, entablements, fragments sculptés...).
Le souterrain du musée fut certainement mis en chantier par les chanoines de la cathédrale pour récupérer des matériaux, mais surtout pour stocker de la nourriture. Cave, réserve, le souterrain fut aussi cachot, afin de mettre au frais quelques personnages indélicats. En témoignent de nombreux graffitis et morceaux sculptés (oiseau, écussons, blason de Tours, tête de diable...).


Nombre de places limité à 18 personnes.
À partir de 10 ans. Non accessible aux personnes à mobilité réduite
Tarif : 3 € / 1,5 € / Gratuité
Réservation conseillée : mba-reservation@ville-tours.fr COMPLET !

Toutes les actualités

4 résultats sur 4